Schéma de mobilité douces

Schéma de mobilité douces (SMD)

Invitation pour l'événement "Villages à vivre"

Mobhilis assistera à la journée intitulée Villages à vivre organisée le 12 mars prochain à la Haye Fouassière (44) par l'association Rue de l'Avenir. Au programme : retours d'expériences et débats sur la place des modes doux et de la sécurité dans les projets d'aménagement des centres-bourgs. Alors inscrivez-vous vous aussi !

Photo issue de l'article du Télégramme

Le 1er février dernier, Le Télégramme présentait un article concernant  l'atelier de concertation que Mobhilis avait animé la veille dans le cadre du schéma des modes doux sur la zone de Kerpont. Bonne lecture...

Logo de Lorient Agglomération

Lorient Agglomération a retenu Mobhilis pour réaliser le schéma directeur des modes doux sur la zone d'activités de Kerpont (plus grande ZAC du Morbihan avec 350 entreprises et 7000 salariés sur 350 ha). L'étude est prévue pour s'étaler sur 4 mois.

Logo Région Hauts-de-France

Etudes de cas pour favoriser l'intermodalité train-vélo

Date de commencement: 
janvier 2016

La Région Picardie, en tant qu’autorité organisatrice des mobilités a en charge la réflexion sur l’ensemble des solutions de déplacement proposées aux personnes qui vivent ou fréquentent son territoire. L’usage du cycle est aujourd’hui un élément important dans la chaine de déplacement du public, que ce soit pour des déplacements quotidiens ou pour des déplacements occasionnels à caractère touristique ou de loisirs. Pour favoriser l’usage du cycle, il est cependant nécessaire que des équipements soient présents tout au long du parcours des utilisateurs et soit en conformité avec leurs attentes. Ceci est notamment fondamental pour permettre un usage multimodal des transports en particulier entre le train et le vélo.

Consciente de certaines carences en termes d’équipements, la Région souhaite développer les aménagements destinés aux cycles afin d’encourager l’usage de ce mode de déplacement et de répondre aux besoins des utilisateurs. Afin d’être au plus proche des réalités et avant de proposer la réalisation d’opérations à grande échelle la Région propose une démarche très empirique fondée sur 2 temps :

  1. Des études de cas pour Abbeville (vélo station) et pour Compiègne (signalétique, jalonnement) ;
  2. Des propositions d’actions plus générales (un guide d’actions) en fonction des études de cas.

La démarche part donc du particulier pour proposer une généralisation des actions.